GREATMED

Lancement du projet de GreatMed

Great_Med_-_3[1]Dans le cadre du projet Great Med, l’université Saint Joseph (USJ), et en collaboration avec la municipalité de Byblos, a organisé, le lundi 27 octobre 2014, un évènement de mobilisation régionale au centre culturel de la municipalité de Byblos (vieux souks), en présence de représentants de ministères, d’ONG, de municipalités, de différentes écoles ainsi que d’académiciens et de chercheurs du domaine.

Le projet GreatMed (www.greatmed.eu) traite des questions cruciales concernant la conservation de la biodiversité ainsi que la gestion et le suivi du littoral méditerranéen, et porte particulièrement sur la conception et la mise en œuvre d’une stratégie intégrée fondée sur des indicateurs écologiques et l’analyse des risques. Ce projet est exécuté dans cinq régions choisies sur le littoral méditerranéen: le Golf de Cagliari en Italie, la zone côtière de Provence en France, ainsi que les zones de Byblos et de Beyrouth au Liban, afin d’assurer une large gamme d’échantillons pour élaborer un produit utilisable et applicable partout.

Mme Najwa BASSIL, membre du conseil de la municipalité de Byblos, a accueilli le public et a démontré la participation active de la municipalité de Byblos dans différents projets environnementaux.

La directrice du projet, Dr. Magda Bou Dagher Kharrat de l’Université Saint Joseph, a fait une présentation du projet Great Med et de ses objectifs. Elle a aussi expliqué que cet évènement de mobilisation générale tâche à assurer la bonne application des perspectives.

Dr. Rana EL ZEIN, également de l’USJ, a, pour sa part, souligné l’originalité et la distinction des régions côtières méditerranéennes, mettant en relief l’impact humain sur la biodiversité des zones en question. L’ingénieure Sarah El GEITANI (USJ) a présenté une étude de cas des zones côtières de Byblos. Les résultats préliminaires ont montré une large biodiversité et l’impact du tourisme, de l’urbanisme et de la pollution sur la distribution des espèces sur différents sites.

Les présentations ont été suivies par des discussions entre les membres de l’audience pour assurer un traitement optimal des demandes et la participation active des différents groupes. La cérémonie de clôture a été couronnée par un déjeuner convivial dans les jardins du centre culturel.

Dans l’espoir que ce réseau créé pavera la voie à un réel échange du savoir-faire et à l’exécution des stratégies et des méthodes innovantes et durables pour préserver les zones côtières pour une Méditerranée écologiquement hors-danger !

Print Friendly

Comments